Société

Ma revue De Presse DZ, un naufrage de la presse

Il n’y a aucune raison qu’une tribune qui invite au respect de l’humanisme, à la valorisation du travail, à entretenir une bonne relation avec l’autre ou encore à la non-violence suscite une sévère critique ou une polémique. 

Lire la suite

La référence à l’islam et l’échec du système constitutionnel au Maghreb

Ainsi, on déduit qu’avec l’article “l’islam est religion de l’État”, les gouvernements de ces trois pays sont, in fine, régis par la volonté des religieux et non par des lois. Alors que les systèmes constitutionnels, tels qu’ils sont définis, sont des gouvernements qui sont régis par la loi et non par la volonté d’un homme ou d’un groupe d’hommes. La Constitution américaine de 1787 a été pensée dans l’objectif de lutter contre l’arbitraire du Parlement.

Lire la suite

La masculinisation de la langue arabe, un phénomène inquiétant

Le phénomène de masculinisation des titres de fonction n’est donc pas dû à un défaut dans la langue arabe, mais à une volonté d’intervenir dans cette langue pour la changer, la modifier en la débarrassant de certains termes qui rappellent la féminité, ce qui interpelle mais surtout inquiète.

Lire la suite

Le voile – La déshumanisation de l’homme

Pour régler le problème du voile, il faut cesser de le présenter comme un signe religieux, aucun verset coranique ne dit que la femme doit couvrir sa chevelure, mais le présenter comme un signe de discrimination, de déshumanisation et une légitimation de la violence, ce qu’il est réellement et ce qu’aucun Dieu ne peut vouloir.  – […]

Lire la suite

Le comportement qui pèse dans notre société

Aujourd’hui, le comportement qui pèse le plus, dans notre société, est celui où chacun surveille chacun et le juge dans sa façon de faire. Cet œil indiscret assurait jadis la stabilité et la sécurité de la société quand elle était organisée en tribus constituées des membres d’une même famille soudés autour des mêmes coutumes. Dans […]

Lire la suite

De la sagesse dans les moments difficiles

Depuis quelques jours, l’Algérie endure des situations très difficiles : la Covid-19 qui fait de nombreuses victimes, les incendies qui ravagent des villages entiers tuant des hommes, des femmes et des animaux et le lynchage barbare et inhumain d’un homme, Djamel Bensmail, par une foule déchaînée au centre-ville de Larbaa Nath Irathen. La scène du crime est insoutenable, la peine des Algériens également. Beaucoup de tristesse, de douleur et de peur ont été exprimées.

Lire la suite

La Constitution algérienne, les islamistes ont-ils gagné ?

Tribune publiée par Algérie Cultures Lث texte traduit en langue arabe Les ennuis avec la justice algérienne de beaucoup d’hommes et de femmes, dont le dernier est Said Djabalkhir, se répètent et s’amplifient. Le délit est toujours le même : atteinte à l’islam conformément à l’article 144 bis 2 du code pénal ajouté en 2001. Cette situation […]

Lire la suite
Razika Adnani - Charlie Hebdo : "Face à la violence, il ne suffit pas d’affirmer que l’islam la dénonce" Marianne

L’arabe, une langue pas comme les autres

Razika Adnani, philosophe et islamologue, analyse l’importance de l’arabe dans l’islam et explique pourquoi son enseignement n’est pas la solution miracle contre le « séparatisme ». Marianne

Lire la suite

Cette fierté réelle est positive

L’histoire nous aide non seulement à comprendre le présent mais aussi à construire le futur. Par là même, nous comprenons mieux pourquoi les peuples accordent une telle importance à leur histoire et préservent leurs sites historiques.

Lire la suite

“Les musulmans qui s’acharnent contre Macron ignorent le sens de l’État de droit”

Lorsque le président Macron, en rendant hommage à Samuel Paty, a soutenu la liberté d’expression, le nombre de messages l’insultant et le menaçant de mort venant de la part des musulmans du monde entier a été ahurissant. Pour eux, le fait que Macron n’ait pas sanctionné Charlie Hebdo ni interdit les caricatures représentant le prophète de l’islam signifiait […]

Lire la suite

“Pourquoi distribuer le Coran au personnel soignant ?”

Publié par le journal algérien Liberté Lire la traduction du texte en arabe Le monde affronte un coronavirus virulent avec une crise sanitaire sans précédent. En Algérie, le nombre de contaminations augmente, les hôpitaux manquent de moyens et de matériels et les décès dans le corps médical sont effrayants. Dans cette situation alarmante, la police […]

Lire la suite

Les assassins de Yasmine voulaient la violer, elle était pourtant voilée

En Algérie, la jeune avocate Terrafi Yasmine a été sauvagement assassinée le 6 juillet dernier par des individus qui voulaient la violer. Ils l’ont tuée, car elle avait refusé d’être utilisée comme objet de plaisir. Elle avait ce qu’on appelle de la dignité. Mais ceux qui l’ont tuée, eux, ignoraient le concept de “dignité de la personne humaine” sinon ils n’auraient jamais cherché […]

Lire la suite

Razika Adnani “Le confinement du coronavirus et le confinement islamique”

Le confinement n’est cependant pas aussi inédit qu’on le pense. Dans les sociétés musulmanes, c’est une habitude sociale ancestrale. Certes, plusieurs critères le distinguent du précèdent. Il n’est pas imposé par un virus, mais par l’homme. Il n’est pas momentané, mais à vie. Il ne concerne pas l’homme, mais uniquement les femmes. Il n’est pas vu comme un problème, bien au contraire comme un critère d’honneur. Non pas pour la femme, mais pour sa famille et surtout son mari.

Lire la suite

Razika Adnani « Algérie mon amour » : les raisons d’une polémique

Razika Adnani (1) est philosophe et spécialiste des questions liées à l’islam. Membre du conseil d’orientation de la Fondation de l’Islam de France et présidente fondatrice des Journées internationales de philosophie d’Alger, elle relève la difficulté de l’opinion algérienne à réclamer des libertés d’ordre social et individuel, notamment l’égalité homme-femme. La Croix Le film documentaire […]

Lire la suite

Razika Adnani  : “Algérie, mon amour” soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Les réactions négatives que le film a suscitées traduisent donc le comportement d’un peuple pour qui aucune autre revendication en dehors de celle qui consiste à changer de régime politique n’est admise. Les Algériens veulent changer la politique, mais pas la société. Or, un peuple qui ne peut pas faire sa révolution sociale et culturelle ne peut pas faire sa révolution politique.

Lire la suite

“Violences à cause de la « sourate corona » : le Coran n’interdit pourtant pas l’imitation »

Les musulmans ont décidé que cette liberté de conscience ne devait concerner que les non musulmans qui sont libres d’adhérer à l’islam ou de ne pas y adhérer. Ainsi, le principe coranique souvent mis en avant : «il n’y a pas de contrainte dans la religion » ne concerne finalement pas les musulmans, qui n’ont pas le droit de quitter leur religion au risque d’être accusés d’apostasie. Cela explique pourquoi les lois dans les pays musulmans stipulent la garantie de la liberté de conscience, mais interviennent pour punir les individus au nom de la violation du sacré.

Lire la suite

Razika Adnani-Ce coronavirus qui accule le discours religieux

Le coronavirus s’est invité dans le monde sans prévenir. Il a bouleversé tous nos systèmes et a transformé notre vie. Les incertitudes se multiplient et les questions tourmentent les esprits. Comment demain sera-t-il fait ? Comment sera notre façon de faire l’économie et la politique, notre relation à la nature, à l’autre, à notre corps et à la vie.

Lire la suite

Razika Adnani « La citoyenneté consiste aussi à faire barrage au Coronavirus »

Mais aujourd’hui le Coronavirus est là. Il nous rappelle que nous sommes tous les habitants d’une seule planète et que nous partageons tous le même sort. Sauf que certains ont plus de moyens que d’autres. Alors ceux qui ont moins de moyens, c’est de leur intelligence et de leur sens de la citoyenneté qu’ils doivent user. Ils peuvent s’avérer les meilleurs.

Lire la suite

Algérie : ces femmes qui menacent les acquis des femmes

En Algérie, qui se bat pour sortir de l’archaïsme s’étalant dans tous les domaines, un discours religieux, traditionaliste et intégriste se fait de plus en plus entendre. Il s’inscrit dans le combat international de ce courant qui veut profiter des moments de difficultés et d’incertitudes que traverse l’Algérie pour renvoyer la société des siècles en arrière en menaçant ses acquis et notamment ceux des femmes. Ce discours est porté non seulement par des hommes, mais aussi par des femmes qui défendent un système normatif dans lequel elles ne sont pourtant pas, en tant que femmes, avantagées.

Lire la suite

« L’Algérie ne sortira de son archaïsme que si elle met fin aux discriminations envers les femmes »

Depuis 1962, le peuple algérien lutte pour ses droits de citoyen confisqués par le pouvoir. Les femmes, en plus de ce combat, luttent également depuis 1962 pour leurs droits de femmes et de citoyennes. La différence, c’est que le peuple se bat contre l’État seulement alors que les femmes se battent contre l’État et contre les hommes qui ne veulent pas admettre qu’elles puissent avoir les mêmes droits qu’eux.

Lire la suite

La laïcité exige une certaine maturité

« La laïcité, selon moi, est un principe qui fait que l’État est celui de tous et non d’une partie de la population. Un principe qui permet à tous de vivre ensemble, de partager un espace sans qu’il y ait ceux qui ont le droit de s’exprimer et ceux qui doivent se taire. Pas plus qu’il ne doit y avoir ceux qui ont le droit d’imposer leur religion et ceux qui la vivent en secret.»

Lire la suite

Une journée exceptionnelle

En ce moment exceptionnel qui marquera assurément l’histoire de notre pays, je partage avec vous cet extrait de mon ouvrage « #La nécessaire réconciliation » #UPblisher, Paris

Lire la suite

L’Algérie : la question de la liberté au cœur de tous les problèmes

En Algérie, nous voulons tous être libres, mais tous nous refusons à l’autre sa liberté. On agresse la femme qui s’aventure dehors, on emprisonne le citoyen qui donne son avis sur la politique de son pays, et on accuse d’être mécréant toute personne qui émet un avis sur la religion en dehors des cadres tracés.

Lire la suite

الجزائر : الفرنسية لغة إفريقية – رزيقة عدناني L’Algérie : le français, une langue africaine”

الكل في الجزائر هذه الأيام لا يتحدث سوى عن كأس إفريقيا للأمم الذي انتهت   بفوز الجزائر.  قرابة شهر كامل وأنظار الجزائريين متوجهة نحو إفريقيا.   كانت فرصة تتذكر فيها الجزائر أنها تنتمي إلى القارة الأفريقية. هذه القارة التي يوجد فيها اليوم حوالي 200 مليون متحدث باللغة الفرنسية مقابل 65 مليون فرنسي مما يعني أن حوالي 30 ٪ فقط من الفرنكوفونين في […]

Lire la suite

L’Algérie, la CAN et la langue française

Par Razika Adnani C’est la Coupe de l’Afrique des Nations, en Algérie, on ne parle plus que du Nigeria, de la Côte d’Ivoire… et surtout du Sénégal. Une bonne occasion pour les Algériens de se tourner vers l’Afrique et de se rappeler que l’Algérie appartient au continent africain. Ce continent qui compte aujourd’hui environ 200 […]

Lire la suite

Razika Adnani « L’appel au meurtre lancé contre Saïd Djabelkhir est grave »

Publié par la Cité L’appel au meurtre lancé contre Saïd Djabelkhir est grave.  Comment peut-on se permettre d’appeler à tuer une personne parce qu’on n’est pas d’accord avec ses propos ou parce que ces derniers nous ont offusqués ?  Sommes-nous dans une jungle ?  Saïd Djabelkhir était dans un débat à Alger, un échange. Il donnait son avis sur une question qui lui avait été […]

Lire la suite

Razika Adnani – Algérie : désir de modernisation face à la force des traditions

Le discours ambigu de ceux qui prônent la modernité a conduit à l’échec de la modernisation, non seulement de la société algérienne, mais de toutes les sociétés musulmanes, et cela dans les domaines politique, économique et social. Il conduira encore au même échec si ceux qui se veulent modernistes continuent à ne pas être clairs dans leurs prises de position, s’ils persistent dans leur ambivalence entre modernité et traditions.

Lire la suite

Razika Adnani – Algérie : des revendications non religieuses

N’ayant cessé pendant plusieurs années de menacer le peuple algérien de voir les années de braise et l’islamisme revenir s’il se révoltait, le pouvoir a finalement permis au peuple, y compris aux jeunes qui n’ont pas connu cette période noire, de comprendre que la seule manière de s’en sortir était que le changement soit pacifique et sans aucune référence à la religion.

Lire la suite

Razika Adnani – La révolution algérienne de la joie et des questions

En effet, pendant toute son histoire, pour diverses raisons, ce peuple a été empêché d’être fier. On lui a dit que sa langue n’était pas belle, que ses origines n’étaient pas nobles, que son histoire était insignifiante. On lui a dit qu’il fallait s’exprimer dans une autre langue, s’inventer d’autres origines et oublier son histoire. Aujourd’hui, il y a une forme de revanche sur l’histoire. Le peuple algérien est tellement beau par son civisme et sa maturité politique qu’il a rendu l’Algérie merveilleusement belle, voilà ce qui lui procure de la fierté.

Lire la suite

“La révolution algérienne : Admirable mais encore fragile”

C’est pour cela que les Algériens doivent aujourd’hui faire preuve d’une très grande vigilance afin que ce mouvement citoyen extraordinaire ne dérape pas. L’Algérie ne supportera pas une autre vague de violence. Elle a connu assez de souffrances et assez de douleurs. Elle n’en veut pas d’autres.

Lire la suite

En Algérie, l’inquiétude a cédé la place à la fierté

“S’ils n’ont jamais oublié la guerre et la violence, ce qui explique en grande partie la maturité avec laquelle ils se sont exprimés, ils ne veulent pas non plus se contenter de vivre dans un pays qui ne soit pas en guerre, ils veulent vivre dans un pays en paix, mais qui leur permette également […]

Lire la suite

Razika Adnani “L’apprentissage de l’arabe est inutile pour lutter contre l’islamisme”

FIGAROVOX/TRIBUNE – Alors que l’Institut Montaigne vient de publier un rapport préconisant l’étude de l’arabe pour lutter contre l’expansion de l’idéologie islamiste en France, Razika Adnani explique que cette mesure serait contre-productive. Un des éléments du récent rapport de l’Institut Montaigne qui a le plus provoqué de controverses est celui relatif au développement de l’apprentissage de la […]

Lire la suite

Razika Adnani” Affiches électorales et femmes sans visage”

Publié par Éconostrum Dans les pays à majorité musulmane la représentation féminine dans les assemblées populaires, que nous pouvons qualifier de forte en comparaison à ce qu’elle était auparavant, est un phénomène nouveau qui vient bousculer l’aspect traditionnel de ces sociétés où le domaine politique est souvent réservé aux hommes.  Ce changement dans l’image politique […]

Lire la suite