Presse

Razika Adnani – « Algérie, mon amour » soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser – Revue de presse

Aucune révolution n’est uniquement politique. Aucun changement réel ne peut être possible s’il ne touche pas les deux aspects de la société, celui de la politique qui concerne l’État et sa relation avec l’individu et celui de la société qui concerne la relation de l’individu avec l’autre et avec son milieu. L’un ne va pas sans l’autre.

Lire la suite

LE JOURNAL DES IDÉES, FRANCE CULTURE de Jacques Munier « L’affaire du voile, suite »

Le Journal des idées de  Jacques Munier Chronique de Pour la philosophe et théologienne Razika Adnani, le voile est devenu en Europe un moyen de combat politique, car il « n’est ni un principe fondateur de l’islam, ni un principe de sa pratique » précise-t-elle sur le site Atlantico. Mais pour les conservateurs qui continuent de confondre islam et politique, […]

Lire la suite

Chronique de Jacques Munier LE JOURNAL DES IDÉES sur FRANCE CULTURE. Des nouvelles d’Algérie

« La femme est l’avenir de l’homme » Pour la philosophe Razika Adnani, c’est notamment la cause des femmes qui peut concrétiser le désir de modernisation de la société algérienne qui s’exprime aujourd’hui. Sur le site de Marianne, elle incrimine la force des principes traditionnels, « la hiérarchie appliquée à la répartition des droits entre les femmes et les hommes, […]

Lire la suite

Chronique de Jacques Munier LE JOURNAL DES IDÉES sur FRANCE CULTURE. Algérie, de l’indépendance à l’émancipation

Une révolution politique et laïqueRestent les islamistes, en partie compromis avec le régime. Sur le site L’expression la philosophe et islamologue Razika Adnani insiste sur le caractère laïc de la contestation actuelle. Face aux avertissements du pouvoir qui évoque la Syrie, « Les Algériens ne veulent pas de violence et veillent à ce que leur […]

Lire la suite

La conscience face à la violence

« Dans sa conférence intitulée «la conscience face à la violence», dans laquelle elle a présenté sa propre théorie, Razika Adnani a insisté sur le fait que «la violence doit être considérée comme immorale et appartenant au domaine du mal quelles que soient les circonstances ».

Lire la suite

Plaidoyer contre la banalisation de la violence

Lors de sa conférence inaugurale intitulée «La conscience morale face à la violence», Razika Adnani part du postulat : la violence est immorale par principe. Et de développer : elle est immorale car elle consiste en l’usage de la force afin de causer une douleur physique ou psychologique chez l’autre, afin de le contraindre à la soumission ou à l’acceptation de nos désirs. C’est donc nier l’autre et lui dénier ses droits. La conférencière insiste : la violence est immorale quels que soient les arguments utilisés par celui qui l’exerce et quelles que soient les circonstances.

Lire la suite

Le journal des idées  » Les défis de la réforme de l’islam »

». Dans le livre paru chez UPblisher sous le titre Islam : quel problème ? Les défis de la réforme,Razika Adnani rappelle d’abord à propos de la radicalisation islamiste que « la majorité des personnes touchées par ce phénomène vivent dans les pays musulmans où l’individu vit dans son milieu culturel et historique et n’est pas confronté au problème de l’intégration ».

Lire la suite

Une approche philosophique de la violence et de la modernité

Le café littéraire de Béjaïa a reçu, samedi dernier, au théâtre régional Malek-Bouguermouh Razika Adnani, ancienne professeur de philosophie, qui est venue présenter son dernier ouvrage la Nécessaire réconciliation(éditions Dalimen). Dans son exposé, l’invitée de cette rencontre expliquera son approche philosophique à travers laquelle elle a su développer une réflexion sur la violence, la modernité, la relation que nous entretenons avec l’autre, avec nous-mêmes et avec notre histoire.

Lire la suite

“La nécessaire réconciliation”, de Razika Adnani : Réflexion philosophique et morale sur la violence

Ce livre très riche nous mène, grâce à un cheminement constructif, au cœur du problème de la violence. Dans une première partie, intitulée “De la moralisation de la violence”, le point de départ de sa réflexion repose sur la question de la légitimité de la guerre, et ouvre la voie à une réflexion philosophique et morale sur la violence, sur l’éducation, sur le sens de la modernité et de la liberté, et soulève la question de la provocation comme justification de la violence.

Lire la suite

رزيقة عدناني » تناقش تداعيات .. تعطيل العقل في الفكر الإسلام

ولا: لأن الكتاب كتب بلغة بسيطة وجميلة وبأسلوب سيال لم نتعود عليه إلا نادرا في مجال الكتابات الفلسفية العربية، فقد تعودنا على أساليب مجردة جافة لم تساعد الخطاب الفلسفي على الوصول إلى القراء، وهي للأسف الأساليب التي نحمّلها مسؤولية الفصل بين الفلسفة والجمهور عندنا. وقد كان ذلك وعيا من الكاتبة بمسؤولية المفكر نحو فكرته. ومسؤوليته أي المفكر مثلما تقول في مقدمة كتابها: “هي العمل على توصيلها إلى الناس. ولا يمكنه ذلك إلا إذا خاطب الناس بأسلوب يفهمه أكبر عدد ممكن

Lire la suite

تعطيل العقل في الفكر الإسلامي: جديد الكاتبة الجزائرية عدناني رزيقة

صدر للكاتبة الجزائرية عدناني رزيقة عن دار النشر “إفريقا الشرق” كتاب عنوانه تعطيل العقل في الفكر الإسلامي هل يخدم الإسلام آم يضر به؟ ويطرح الكتاب مشكلة تغييب العقل وتعطيل عمله في الفكر الإسلامي وآثار ذلك التغييب والتعطيل على الفكر وعلى الدين نفسه. في الفصل الأول بين أن الفكر الإسلامي مهما تفرعت مسائله ومشاكله يتلخص كله إلى مشكلة واحدة فلسفية ابستيمولوجية أساسية هي مشكلة معرفة بين مصدرين هما الوحي والفكر البشري. فمنذ شعور المسلمين الأول بالحاجة إلى استعمال فكرهم كمصدر لمعرفة القوانين التشريعية التي يواجهون بها مشاكلهم غير التي جاءت بها النصوص وهم يتساءلون هل يحق لهم استعمال فكرهم البشري كمصدر للمعرفة أم لا؟

Lire la suite