Philosophie

Le voile – La déshumanisation de l’homme

Pour régler le problème du voile, il faut cesser de le présenter comme un signe religieux, aucun verset coranique ne dit que la femme doit couvrir sa chevelure, mais le présenter comme un signe de discrimination, de déshumanisation et une légitimation de la violence, ce qu’il est réellement et ce qu’aucun Dieu ne peut vouloir.  – […]

Lire la suite

« De la moralisation de la violence »

Les actes de violences se multiplient et interrogent. Si la violence est par nature immorale et appartient au domaine du mal, pourquoi notre conscience ne nous empêche-t-elle pas de commettre le mal et d’être violent ?

Lire la suite

Razika Adnani « Le corps, le jeûne et le discours religieux »

Quel mérite avons-nous à nous comporter conformément aux règles si toutes les conditions qui permettraient de choisir sont éliminées ? Peut-on qualifier de jeûneur, par exemple, celui qui ne mange pas parce qu’il ne trouve rien à manger ? Peut-on attribuer une quelconque moralité à celui qui ne vole pas parce qu’il n’y a rien à voler ?

Lire la suite

Razika Adnani « Du sentiment et du droit »

Aucune société ne peut fonctionner en s’appuyant uniquement sur des sentiments, tout comme aucune morale ne peut s’établir sur cette règle d’or : « Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’il te fasse ».

Lire la suite

سعيد جاب الخير : المفكر لا يوضع في السجن

ن الفكر المبدع لا يترعرع إلا في جو الحرية الفكرية. والجزائر في مرحلة حاسمة من تاريخها تحتاج إلى كل مفكريها. يكفي أن ننظر حولنا لندرك أن الدول المتقدمة لم تتقدم إلا بمفكريها وذلك في جميع الميادين. ويكفي أن نسأل التاريخ ليقول لنا أن المسلمين بنوا حضارة رائعة لما كان الفكر حرا وكانت المجادلات و المناقشات تجرى في كل مكان وقضوا على تلك الحضارة لما اتهموا الفكر بالكفر وسجنوه وقتلوه.

Lire la suite

L’Algérie : la question de la liberté au cœur de tous les problèmes

En Algérie, nous voulons tous être libres, mais tous nous refusons à l’autre sa liberté. On agresse la femme qui s’aventure dehors, on emprisonne le citoyen qui donne son avis sur la politique de son pays, et on accuse d’être mécréant toute personne qui émet un avis sur la religion en dehors des cadres tracés.

Lire la suite

La violence

La violence a toujours accompagné l’histoire de l’humanité. L‘être humain n’a pas cessé d’y recourir pour réaliser ses désirs et ses objectifs. Pourtant, elle a constamment été décriée et dénoncée. N’a-t-on pas souvent répété que la violence n’engendre que la violence, qu’elle n’est que malheur et désolation ? L’expérience ne nous a-t-elle pas appris qu’elle […]

Lire la suite

Razika Adnani « Le Beau ou l’exigence pratique ? »

À la question qu’est-ce que le beau que Platon pose dans Hippias majeur, la réponse la plus retenue de la Grèce antique à nos jours, est celle qui affirme que le beau est ce qui plaît, suscite l’admiration et attire le regard. « Quand un objet a tendance à donner du plaisir à qui le possède, il est toujours […]

Lire la suite

Razika Adnani « Autrui ou l’oeil indiscret »

Conférence que Razika Adnani a donnée lors des premières journées internationales de Philosophie d’Alger Qui n’a pas fait l’expérience d’un regard qui lui offre plaisir et satisfaction ? Pourtant le regard d’autrui jugeant notre attitude et nos actes peut aussi être source d’une profonde souffrance et cause d’une relation délétère entre cet autrui et nous-même, […]

Lire la suite

Pourquoi la violence se généralise-t-elle ?

La violence consiste à obtenir un droit ou à briser une contrainte par la brutalité et l’agressivité. Elle constitue le moyen le plus primitif, celui que l‘humain partage avec l’animal. Elle s’associe souvent à un désir spécifique à l’humain, celui de faire du mal.

Lire la suite