Deuxième édition : Le beau

Autour du thème : LE BEAU
11 et 12 mars 2017
Les rencontres auront lieu à
l’Institut Français d’Alger

Nous sommes constamment à la recherche de choses utiles qui nous rendent la vie plus facile : une maison pour s’abriter, une chaise pour s’asseoir, une route pour passer…Pourtant, nous ne nous satisfaisons pas de l’aspect pratique des ces choses. Nous voulons que la maison qui nous abrite, la chaise sur laquelle nous sommes assis et la route par laquelle nous passons soient belles.

Est-ce à dire que nous ayons besoin du beau? Si c’est le cas comment expliquer que chez certains, tout comme dans certaines cultures, l’utile soit satisfaisant? Le besoin du beau n’est-il pas naturel ?

Dans Hippias majeur, Platon écrit :
SOCRATE. Etranger, poursuit-il, dis-moi donc ce que c’est que le beau.
HIPPIAS. Celui qui fait cette question, Socrate, veut qu’on lui apprenne ce qui est beau ?
SOCRATE. Ce n’est pas là ce qu’il demande, ce me semble, Hippias, mais ce que c’est que le beau. »

Une telle question est, en effet, inévitable dès lors qu’on s’intéresse à la question du beau. Elle nous conduit à nous interroger également sur la relation entre le beau et l’art, entre l’art et la civilisation, sur la place que le beau occupe dans notre vie, etc…
Deux jours durant, des artistes, des architectes et des philosophes animeront des conférences et des débats autour de ce thème aussi passionnant que captivant : le Beau.

Razika Adnani
Présidente fondatrice des Journées
Internationales de Philosophie d’Alger

Les JIPA à Paris

Les Journées Internationales de Philosophie d’Alger traversent la Méditerranée, le temps d’un après-midi.
18 mars au siège de Berbère télévision

Extrait du discours inaugural prononcé par Razika Adnani

Nous vivons une époque où l’être humain est interpellé par des questions profondes : celle de la meilleure relation à entretenir avec l’autre, par exemple, notamment en ces temps où les conditions économiques, politiques et climatiques favorisent le déplacement massif des populations et font que nous vivons et vivrons de plus en plus dans des sociétés multiethniques et multiculturelles ; celle de la paix dans un monde où la guerre déchire encore les peuples ; ou encore celle de l’avenir de l’humanité à une époque où la biotechnologie connaît un développement exponentiel, et d’autres sujets qui rendent indispensables les analyses proposées par la philosophie.

Ateliers philosophiques

Les Journées Internationales de Philosophie d’Alger n’oublient pas les enfants. Convaincues que l’esprit, tout comme le corps, a besoin de s’habituer dès l’enfance aux bonnes manières qui créent en lui l’aptitude à s’interroger indispensable à toute vivacité de la pensée, elles ont prévu des ateliers philosophiques pour enfants qui seront animés par Isabelle Millon philosophe-praticienne spécialisée en philosophie avec les enfants.

Razika Adnani

Texte du philosophe André Comte-Sponville

Le Beau, qu’est-ce que le beau ? Je m’en explique rapidement dans mon Dictionnaire philosophique. Est beau tout ce qui est agréable..