« UN PEUPLE DÉTERMINÉ »

Aujourd’hui, le peuple algérien a encore une fois fait preuve de grandeur. Les manifestations extraordinaires de ce trentième vendredi témoignent que sa révolte n’est pas l’expression d’une colère passagère ou d’un caprice éphémère mais qu’il s’agit, bien au contraire, d’une conviction et d’une détermination profondes. Trente semaines après le 22 février rien n’a changé dans la lutte du peuple algérien pour son droit d’être maître de son destin, rien n’a changé dans son combat pour sa liberté et sa dignité hormis qu’il s’est renforcé un peu plus.
Cependant, malgré cette magnifique journée, la vigilance doit toujours être grande. Certains cherchent à diviser le peuple car ils sont conscients que c’est son union qui fait sa force. Ils veulent le pousser vers la violence car ils savent que c’est son esprit pacifique qui fait toute sa puissance. C’est pour cela qu’il est important de rappeler ces deux caractères de « la révolution algérienne en marche » : l’unité et l’esprit pacifique. C’est pour cela qu’il est indispensable de ne jamais les oublier. 
Le peuple vaincra uniquement par son civisme, par son amour pour son pays et par son respect pour l’Algérien et l’Algérienne qu’elle que soit leur région et leur confession. Il vaincra par sa conviction que le combat de chacun pour sa dignité et sa liberté passe inévitablement par son combat pour la liberté et la dignité de l’autre. Ceux qui applaudissent l’arrestation de Karim Tabou parce qu’ils ne sont pas en accord avec ses idées agissent encore sous l’influence de leur intérêt personnel et de l’esprit tribal. Ils ne sont pas prêts pour la démocratie. L’esprit tribal est le premier obstacle dans la construction d’un État moderne. Razika Adnani

Article plublié par :

© Le contenu de ce site est protégé par les droits d'auteurs. Merci de citer la source en cas de partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *