L’Algérie : la question de la liberté au cœur de tous les problèmes

En Algérie, nous voulons tous être libres, mais tous nous refusons à l’autre sa liberté. Nous agressons la femme qui s’aventure dehors, nous emprisonnons le citoyen qui donne son avis sur la politique de son pays, et nous accusons d’être mécréant toute personne qui émet un avis sur la religion en dehors des cadres tracés.  

Nous voulons la liberté, non seulement parce que nous sommes séduits par la modernité et celle-ci est fondée sur la liberté comme valeur sociale et morale, mais aussi parce que l’être humain aime naturellement être libre.  Le paradoxe est que nous demeurons très attachés à nos traditions.  Or, dans nos traditions fondées sur le principe de l’obéissance, la liberté n’a pas sa place. Quand les Algériens ont découvert le concept de liberté au XIXe siècle, comme tous les musulmans, ils ne l’ont compris que dans son sens primaire : « faire ce que l’on veut ».  C’est le sens que nous lui donnons encore aujourd’hui. 

Qui n’a pas entendu dire d’un individu qui réclame le droit d’être libre : « il veut faire ce qu’il veut » ? Parce que personne ne peut imaginer une société où les gens font ce qu’ils veulent, nous valorisons l’obéissance et la soumission que nous voulons évidemment appliquer à l’autre et pas à nous-même. 

Le problème de la liberté est au cœur de tous les problèmes de l’Algérie. Alors que le peuple se bat pour sortir d’une situation politique, sociale, économique et morale qui devient insoutenable, il est indispensable d’aborder sérieusement et profondément la question de la liberté. Qu’est-ce que la liberté ? Comment peut-on être libre et vivre en société organisée ? Le problème que pose la liberté est-il lié à l’islam ? Si c’est le cas, les musulmans sont-ils condamnés à ne pas être libres ?

Razika Adnani



Lire également

Algérie : désir de modernisation face à la force des traditions

© Le contenu de ce site est protégé par les droits d'auteurs. Merci de citer la source en cas de partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *