Conférence – Razika Adnani La pensée en tant que source de connaissance : une problématique fondamentale dans la pensée musulmane »

12 juin 2017

Dans le cadre des conférences d’Intermèdes, Razika Adnani a donné, à l’espace Georges Bernanos, 4 rue du Havre 75009 Paris de 17h à 19h, une conférence sur :
La pensée en tant que source de connaissance : une problématique fondamentale dans la pensée musulmane

Comment la pensée, en tant que faculté de réflexion produisant des idées, est-elle devenue la problématique fondamentale de la pensée musulmane ? Quelle solution les musulmans ont-ils choisi pour mettre fin aux querelles intellectuelles qu’elle a suscitées ? Quelles sont les conséquences de leur choix sur la manière de penser l’islam ?

Résumé
« Les musulmans se sont retrouvés, dès la mort du prophète et l’interruption de la révélation, face à une question importante : avaient-ils le droit d’utiliser leur propre pensée comme source de connaissance dans le domaine juridique et exégétique ? Cette interrogation épistémologique est devenue problématique lorsque le juriste Abou Hanifa a pris une position, claire et précise, en faveur de la pensée. Deux écoles se sont alors opposées : d’un côté se trouvait, celle qui considérait que la révélation ne suffisait pas pour répondre aux questions qui s’imposaient. La pensée humaine devait donc être une deuxième source de connaissance. En face se dressait celle qui refusait que la pensée joue un quelconque rôle dans le savoir religieux. Pour ses adeptes, la révélation était la seule source de connaissance dans le domaine juridique et exégétique. À ce débat concernant le rôle de la pensée, les Muatazilites ont ajouté une autre question, celle de la raison, lorsqu’ils ont déclaré qu’il ne suffisait pas de réfléchir, l’important était de le faire d’une manière rationnelle afin d’éviter les contradictions et les erreurs de raisonnement.
La question de la pensée est devenue la problématique fondamentale de la pensée musulmane. Non seulement elle influence toutes les autres questions qui sont abordées en fonction de la position de chacun par rapport à cette question épistémologique, mais aussi elle en génère beaucoup d’autres : celle de la nature du Coran créé ou incréé, celle de l’idjtihad ou encore celle de la méthode à suivre dans le domaine d’interprétation, par exemple. Elles ne sont que des questions connexes de celle de la pensée, et cela reste valable jusqu’à aujourd’hui.
Les querelles intellectuelles entre ces deux écoles antagonistes durant la première période de la pensée musulmane, c’est-à-dire entre 632 date de la mort du prophète et 1198 date de la mort d’ibn Rouch (Averroès), ont été très animées. À partir du XIIIe siècle, la victoire revient à ceux qui ont pris position contre la pensée créatrice et rationnelle. Cette position reste la plus dominante dans la pensée musulmane contemporaine. Elle est surtout la plus répandue parmi les musulmans ». 


تلخيص للمحاضرة التي ألقتها عدناني رزيقة يوم الأثنين جوان 12 بباريس 
« الفكر كمصدر للمعرفة : إشكالية أساسية في الفكر الأسلامي « 

عندما توقف الوحي عن النزول وحاول المسلمون ان يجيبوا بأنفسهم عن الأسئلة الجديدة التي واجهتهم والتي ليس لها أجوبة في النصوص، وجدا أنفسه أمام سؤال مهم: هل يحق لهم أن يرجعوا إلي فكرهم البشري في ذلك؟ هل يمكن للفكر البشري أن يكون مصدرا للمعرفة التشريعية؟ نفس السؤال فيما يخص الفكر واجههم عندما شعروا بحاجة لتفسير النصوص القرآنية. هل يحق لهم استعمال فكرهم البشري في مجال تفسير النصوص؟ 
تحول هذا سؤال الإبستمولوجي الى إشكالية عندما انقسم المسلمون أزاءه إلى: من يرى أن الفكر لا بد أن يكون مصدرا للمعرفة لأن الوحي وحده لا يكفي للإجابة عن كل أسئلة المسلمين. ومن يرى أن الفكر لا يمكن أن يكون مصدرا للمعرفة في ميدان لاتشريع والتفسير وأن الوحي هو المصر الوحيد والكافي. هذه الأشكالية أساسية ومحورية في الفكر الإسلامي منذ نشأته إلى يومنا هذا لأن كل الأسئلة الأخرى ليست ألا فرعية لها أو تنصب فيها. 
أضاف المعتزلة إشكالية أخرى عندما أعلنوا أن الفكر وحده لا يكفي بل يحتاج كي لا يقع في التناقض إلى العقل و شروطه المنطقية. أم إن شأت بعد أن كان السؤال يتعلق بإستعمال الفكر أم عدم استعماله، أصبح يتعلق بكيفية استعماله. أنتهت الصراعات الفكرية التي ميزت الفترة الأولى للفكر الإسلامي بأنتصار الفريق الذي وقف موقفا سلبيا من الفكر خاصة الفكر العقلاني. 
.ما يزال هذا الموقف هو المسيطر على الفكر الإسلامي والمنتشر بين جمهور المسلمين. عدناني رزيقة

© Le contenu de ce site est protégé par les droits d'auteurs. Merci de citer la source en cas de partage.
Razika adnani
Razika Adnani