LE JOURNAL DES IDÉES, FRANCE CULTURE de Munier « L’affaire du voile, suite »

Le Journal des idées de  Jacques Munier

Chronique de Pour la philosophe et théologienne Razika Adnani, le voile est devenu en Europe un moyen de combat politique, car il « n’est ni un principe fondateur de l’islam, ni un principe de sa pratique » précise-t-elle sur le site Atlantico. Mais pour les conservateurs qui continuent de confondre islam et politique, dans l’espace public « une femme voilée est plus efficace pour la cause que tous les musulmans qui prient entre eux à la mosquée ou qui jeûnent ». Selon elle, une des causes de l’échec de la sécularisation malgré le « mouvement de la Nahda, ou de la renaissance, que le monde musulman a connu à la fin du XIXe siècle et les premières décennies du XXe siècle » est du au fait que « pour garder leur pouvoir, les dirigeants des pays musulmans ont accordé des concessions aux conservateurs pour les avoirs de leur côté ». En l’absence de politique sociale, ils ont abandonné le terrain à leurs organisations de bienfaisance, leur ont aussi livré l’école et les moyens de communication. « Tout cela a contribué à la réislamisation à grande échelle des sociétés musulmanes. » Jacques Munier

Article plublié par :

© Le contenu de ce site est protégé par les droits d'auteurs. Merci de citer la source en cas de partage.
Razika adnani
Razika Adnani

Écrivain, philosophe et islamologue. Elle est membre du conseil scientifique de centre civique d'étude du fait religieux CCEFR, membre du Conseil d’Orientation de la Fondation de l'islam de France, membre du groupe d'analyse de JFC Conseil et Présidente Fondatrice des Journées Internationales de Philosophie d'Alger.