La conscience face à la violence

« Dans sa conférence intitulée «la conscience face à la violence», dans laquelle elle a présenté sa propre théorie, Razika Adnani a insisté sur le fait que «la violence doit être considérée comme immorale et appartenant au domaine du mal quelles que soient les circonstances ». Par Nazim Brahimi

© Le contenu de ce site est protégé par les droits d'auteurs. Merci de citer la source en cas de partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *