La conscience face à la violence

© Le contenu de ce site est protégé par les droits d’auteurs. Merci de citer la source et l'auteure en cas de partage.

"Dans sa conférence intitulée «la conscience face à la violence», dans laquelle elle a présenté sa propre théorie, Razika Adnani a insisté sur le fait que «la violence doit être considérée comme immorale et appartenant au domaine du mal quelles que soient les circonstances". Par Nazim Brahimi

© Le contenu de ce site est protégé par les droits d’auteurs. Merci de citer la source et l'auteure en cas de partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.